Bref historique du festival

L’Uppsala Franska filmfestival, né en 2011, est le fruit d’une double célébration : le 120èmeanniversaire de l’Alliance française d’Upsal et le centenaire d’un cinéma d’art et d’essai, Fyrisbiografen. La diffusion du cinéma français et francophone d’aujourd’hui et d’hier constitue sa mission première. Soutenu dès ses débuts par l’Institut Français de Suède, le festival reçoit depuis 2014, des subventions de la Commune et de la Région d’Uppsala ainsi que l’appui de Picard pour sa soirée d’ouverture. Désormais organisé au Slottsbiografen, le cinéma mythique de l’enfance de Bergman et sur quatre jours, le festival s’engage chaque année davantage dans l’éducation à l’image des scolaires : les séances sont désormais gratuites pour que plus de classes encore profitent de cette opportunité rare de voir et de discuter de cinéma français et francophone à Uppsala.

Pour prolonger les films, le festival créée des moments d’échange et de débat d’idées avec le public, en compagnie d’invités à l’issue des projections, notamment le réalisateur Dani Kouyaté en 2017, mais également hors-les-murs. Une présentation intitulée La parole centrifuge ou l’usage de la langue parlée dans le cinéma français a ainsi été proposée en partenariat avec l’Alliance française d’Upsal en 2018. Par ailleurs, l’introduction de l’anglais dans la communication ainsi que la création d’une page facebook et la mise en place d’un tarif spécial en 2017 ont permis d’attirer davantage d’étudiants étrangers. Au cours de ses 6 éditions, l’Uppsala Franska filmfestival a montré plus de 40 films classiques ou en avant-premières et a accueilli des milliers de spectateurs, aussi bien adultes que scolaires.